Samuel ROTURIER

Samuel Roturier

Poste : Maître de Conférences
Poste détaillé : Maître de Conférences AgroParisTech

Équipe : Trajectoires ÉcologiqueS et Société

Coordonnées :
Laboratoire Écologie, Systématique, Évolution
Bât. 360, rue du Doyen André Guinier
91405 Orsay Cedex

Tél : +33 (0)1 69 15 56 70

Fax : +33 (0)1 44 08 86 34

Email : samuel.roturier (at) universite-paris-saclay.fr

Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution

Activités de recherche

Animateur de l’axe « Savoirs locaux et autochtones & écologie » dans l’équipe TESS

Mots-clés: éco-anthropologie, écologie forestière, restauration écologique, forêt boréale, savoirs locaux et autochtones, Sami, pastoralisme


Projet « Future of Arctic Ecosystems » – 2019-2022

Le projet FATE (Future of ArcTic Ecosystems: drivers of diversity and future scenarios from ethno-ecology, contemporary ecology and ancient DNA) est financé par BiodivERsA et Belmont Forum dans le cadre de l’appel joint BiodivScen. Dirigé par Laura Epp (University of Konstanz), il regroupe des chercheurs de 8 pays. L’objectif général du projet est d’identifier des facteurs de changements de la biodiversité dans les régions circumboréales en intégrant des données paléoécologiques, écologiques et ethnobiologiques, et de développer des scénarios transdisciplinaires de biodiversité et des services écosystémiques.

Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution

Enseignement

Formation ingénieur AgroParisTech (1ère année, 2ème année – Domaine 3: gestion et ingénierie de l’environnement, 3ème année – Dominante d’Approfondissement: Science Politique, Ecologie, Stratégie)

Master 2 BEE (Université Paris-Saclay, MNHN, ENS, Sorbonne Université)

Master 2 ACTES

Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution

Encadrement

Doctorats

2016-2020 – Sarah Cogos. « La dimension humaine des régimes de feu en forêt boréale ». En cotutelle avec SLU, Umeå, Suède (co-directeur: Prof. Lars Östlund)

Ce projet, en co-tutelle avec la SLU (Umeå, Suède), a pour objet d’étude la dimension humaine des régimes de feu dans la forêt boréale suédoise. Dans un contexte de restauration des feux à des fins de conservation de la biodiversité, le brûlage dirigé est appliqué par les gestionnaires forestiers dans les forêts suédoises. Ces brûlages ont des implications pour l’élevage de rennes pratiqué par les Samis, peuple autochtone du nord de la Fennoscandie. Pour comprendre ces implications, il s’agit d’analyser les interactions entre la gestion des feux et l’élevage dans le passé, et aujourd’hui. Pour cela, une approche interdisciplinaire allie écologie, ethnoécologie et écologie historique. Dans une perspective plus appliquée, ce projet vise également à comprendre comment la gestion des feux pourrait intégrer les enjeux liés à l’élevage aujourd’hui.

Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution

Parcours

2012-: AgroParisTech, Paris / UMR Ecologie, Systématique, Evolution, Orsay, France

2011-2012: INRA, UMR Territoires (ex-Métafort), Saint-Genès-Champanelle, France

2008-2010: MNHN, Laboratoire d’ethnobiologie et éco-anthropologie, Paris, France

2006-2010: SLU, Dept. of Forest Ecology and Management, Umeå, Suède

2005-2006: SLU, Unit for Field-based Forest Research, Svartberget, Vindeln, Suède