Pierre CHASSE

Pierre Chassé

Poste : Doctorant
Poste détaillé : Doctorant

Équipe : Trajectoires ÉcologiqueS et Société

Coordonnées :
Laboratoire Écologie, Systématique, Évolution
Bât. 360, rue du Doyen André Guinier
91405 Orsay Cedex

Tél :

Fax :

Email : pierre.chasse (at) u-psud.fr

Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution

Activités de recherche

Mots clés : Biodiversité ; Sociologie de l’action publique ; Etudes des sciences et technologies ; Relations expertise-sciences-politiques ; Technicisation

Résumé de recherches :

Je prépare actuellement une thèse de doctorat financée par un Contrat Doctoral Spécifique Normalien et en codirection entre l’UMR 8079 (Écologie, Systématique, Évolution) et l’UFR « Gestion du vivant et stratégie patrimoniale » d’AgroParisTech. Cette thèse est co-dirigée par Cécile Blatrix, professeure de science politique au sein de l’UFR « Gestion du vivant et stratégie patrimoniale » d’AgroParisTech et membre du Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP, UMR 8209) et Nathalie Frascaria-Lacoste, professeure à AgroParisTech en écologie évolutive et directrice adjointe de l’UMR 8079 (Écologie, Systématique, Évolution).

Ma thèse porte sur l’émergence de la protection de la nature comme problème public et la manière dont la biodiversité a modifié notre rapport à la nature et à sa gestion à travers l’analyse du changement de l’action publique en ce qui concerne la protection de la faune, de la flore et des milieux naturels.

Cette thèse se propose dans un premier temps de retracer les grandes problématiques associées à la « protection de la nature » ainsi que les acteurs qui les portent depuis le XIXème siècle jusqu’à aujourd’hui à l’échelle internationale ainsi qu’à comparer ces évolutions aux avancées scientifiques dans le domaine de la biologie et plus particulièrement de l’écologie.

Dans un second temps, elle se concentrera sur le cas Français. Notamment à travers l’étude d’une institution créée en 1946, le Conseil National de la Protection de la Nature, institution toujours active aujourd’hui. Il s’agira de documenter l’évolution de la protection de la nature en France par le prisme de l’expertise développée au sein de cette instance. Ceci permettra d’identifier les différentes visions et les différents acteurs mobilisés pour la protection de la nature au fil du temps afin d’une part de mieux comprendre comment nos politiques se sont constituées et d’autre part d’essayer d’identifier des particularités françaises dans l’élaboration et la mise en oeuvre de ces politiques publiques.

Enfin, la troisième partie se concentrera à l’aide d’une enquête de terrain (observation non participante, entretiens semi-directifs…) et d’outils tels que l’analyse de réseau et l’analyse de discours d’essayer de comprendre le système actuel de gouvernance de la biodiversité, les différentes visions et intérêts portés par les parties prenantes ainsi que leurs différentes interactions. Ceci pourra permettre de mieux comprendre en quoi le terme de « biodiversité » a modifié le rapports des acteurs à la « nature » et d’esquisser des hypothèses pour mieux comprendre pourquoi le problème de la biodiversité reste un problème secondaire par rapport à d’autres problématiques environnementales telles que le changement climatique.